Guide de relecture et d’édition : Liste de contrôle pour les rédacteurs de contenu

Written by Franck Müller

octobre 10, 2021

Avec des applications comme Grammarly qui signalent tout, des fautes de frappe aux fautes de langage, la relecture est-elle révolue ? Nous pensons toujours que la relecture de contenu est essentielle, que vous soyez référenceur, blogueur ou responsable des médias sociaux. Ouvrez, c’est la police de la grammaire.

La relecture est-elle encore importante ?

Oui, car Grammarly ne repère pas toutes les erreurs et les gens sont pointilleux. Les applications alimentées par l’IA ne sont pas capables d’évaluer des éléments tels que le style et la clarté comme le ferait un humain. 

Vous pouvez préprogrammer un code pour qu’il reconnaisse les erreurs d’écriture les plus courantes, et même l’entraîner à apprendre les règles de grammaire. Mais les ordinateurs ont beaucoup de mal avec la sémantique : ils ne peuvent pas comprendre des choses comme « Le trophée ne rentre pas dans la valise parce qu’il est trop grand ».

Ne faites jamais l’impasse sur la relecture. C’est une bonne utilisation du temps et le contenu n’est pas terminé sans elle. 

Les fautes de frappe peuvent agacer les clients et les responsables. Ils peuvent penser des choses comme : « Pourquoi les payons-nous ? » « Je passe du temps supplémentaire à corriger ».

Plus important encore, les fautes de frappe peuvent faire perdre confiance aux clients. Ils peuvent se dire : « Ce site a-t-il été écrit par un expert ? » ou « On dirait un site de spam ».

Les gens sont-ils vraiment assez mesquins pour quitter votre site Web après quelques fautes de frappe ? Oui, certains le sont ! 

Même si vous avez un excellent produit, une écriture négligée peut donner l’impression que vous n’êtes pas professionnel et augmente l’effort que le lecteur doit fournir. Un langage correct se lit si bien que vous ne le remarquez pas, alors que les fautes de frappe et les erreurs peuvent être irritantes ou ruiner le flux.

Les utilisateurs quitteront rapidement votre site si votre contenu est truffé de fautes de frappe, de fautes d’orthographe et de mauvaises phrases. Si Google voit que les utilisateurs s’arrêtent et ne restent pas, c’est un énorme signal d’alarme qui indique que votre site n’est pas crédible et ne mérite pas d’être classé en tête des moteurs de recherche. 

Par ailleurs, un contenu de qualité est essentiel pour les conversions. En particulier sur les sites qui proposent des services de santé, financiers et juridiques – également connus sous le nom de pages « Votre argent ou votre vie ». Si un client ne peut pas vous faire confiance pour la relecture du contenu, pourquoi achèterait-il chez vous ?

En bref, c’est toujours important. C’est pourquoi nous avons élaboré un guide de relecture et d’édition.

Quelle est la différence entre la relecture et l’édition ?

 

Traditionnellement, l’édition fait référence à des changements structurels plus importants, comme la réécriture de phrases pour plus de clarté. La relecture était l’étape précédant l’impression, au cours de laquelle quelqu’un corrigeait une dernière fois les erreurs que l’éditeur avait oubliées, comme les fautes de frappe et la ponctuation.

Terminez votre travail d’édition avant de passer à la relecture. Il est inutile de vérifier des choses comme les fautes d’orthographe lorsque votre travail n’est pas terminé.

Nous vous donnerons des conseils sur l’édition et la relecture, car elles sont toutes deux essentielles. 

Erreurs d’écriture courantes – une liste de contrôle

Nous avons demandé à nos rédacteurs de nous donner les banalités grammaticales de leur vie. Les voici.

  • Phrases longues
  • Fautes de frappe 
  • Incohérence
  • Apostrophes
  • Espacement
  • Voix passive
  • Phrases interminables
  • Faits non vérifiés

Si vous écrivez depuis longtemps, la plupart de ces erreurs sont déjà corrigées. 

Cependant, il faut parfois qu’un client en colère ou un rédacteur pointilleux se rende compte que vous les commettez. Voici quelques erreurs courantes commises par les rédacteurs de contenu, et pourquoi elles ne sont pas acceptables.

1. Phrases longues

La phrase « Voici 10 étapes faciles pour désamorcer une bombe » est plus courte et plus claire que la phrase suivante : 

“Qu’elle fasse tic-tac chez vous ou dans votre abri de jardin, lorsqu’il s’agit de désamorcer une bombe, nous avons mis au point ces dix étapes pour vous faciliter la tâche”.

L’une de ces phrases est adaptée au but recherché. Les clients sont souvent pressés et n’apprécient pas les textes fleuris après une recherche sur Google. Ils ont besoin d’une réponse directe.

J’ai écrit un énorme blog sur le raccourcissement des longues phrases, mais voici les principaux conseils.

  • Visez 15-20 mots ou moins, et voyez si vous pouvez diviser les mots plus longs.
  • Supprimez les mots inutiles comme les adverbes ou les mots de remplissage comme « que » ou « à ».
  • Évitez de vous « couvrir « , c’est-à-dire de donner l’impression d’être prudent, par exemple en disant “je pense que/peut-être/il semble que”. Ce n’est pas mal, et cela peut même être une bonne chose ! Mais évitez la tentation de la couverture, sauf si vous avez une raison de faire une remarque provisoire ou subjective.
  • Les phrases longues ont également leur place, mais demandez-vous POURQUOI elles doivent être aussi longues.

2. Les fautes de frappe et d’orthographe

Les lecteurs ne verront pas d’inconvénient à ce que vous fassiez des fautes de frappe, mais si vous en faites trop, ils risquent de vous quitter.

Utilisez toujours un outil comme Grammarly lorsque vous rédigez votre contenu, mais ne comptez pas sur lui pour tout repérer. Apprenez à connaître vos propres erreurs ; vous vous familiariserez avec elles au fur et à mesure que vous écrirez.

Si vous savez que vous faites des fautes de frappe, faites très attention. Ou demandez à un ami correcteur de vous aider. 

Faites également attention aux homophones. Il s’agit de mots qui se prononcent de la même façon mais qui s’écrivent différemment. Étonnamment, les natifs ou compétents commettent ce genre d’erreur plus souvent que les apprenants, car ils sont plus susceptibles de penser dans la version orale de la langue que dans la version écrite. Il suffit de connaître la règle qui les sous-tend ou de mémoriser la bonne orthographe. 

Les règles de la langue française sont étranges, et lorsque vous êtes dans le flot de l’écriture, vous êtes souvent plus concentré sur le contenu. Il est donc normal de se résigner à faire quelques fautes de frappe.

3. Incohérence

Votre client ou vous-même disposez d’un guide de style ? Si c’est le cas, respectez-le. Si ce n’est pas le cas, encouragez-les à confirmer comment ils veulent que les choses soient écrites, ou utilisez un guide gratuit que vous aimez.

Les guides de style du Guardian, du Telegraph et de la BBC sont tous dans le domaine public.

Vous devez également être attentif aux incohérences orthographiques et stylistiques dans un même texte. Voici quelques incohérences à repérer lors de la relecture d’un contenu.

  • Passage d’un mot avec trait d’union à un mot sans trait d’union. Exemple : “sous-titre” à “sous titre”
  • Mettre une majuscule à tous les mots ou à la plupart des mots d’un titre, puis une minuscule ailleurs.
  • Ajouter des points à la fin des listes à puces ou les laisser ouvertes.
  • Mettre les mots en majuscules
  • Utiliser ou non la numération, par exemple : « J’ai 2 raisins » ou « J’ai deux raisins ».

C’est un mythe bizarre du référencement que de dire qu’il faut inclure beaucoup d’orthographes alternatives pour cibler différents mots-clés. Google est suffisamment intelligent pour savoir que « porte avions » et « porte-avions » sont la même chose. Choisissez une orthographe et tenez-vous-en à celle-ci, sinon votre écriture peut sembler négligée.

La cohérence du ton est également importante, en particulier pour les marques haut de gamme.

4. Apostrophes 

Les « apostrophes d’épicier » sont un bon moyen d’agacer les acheteurs les plus pointilleux. Évitez leur mépris en utilisant correctement les apostrophes – heureusement, Grammarly signale généralement ce genre d’erreurs.

Pire encore, vous devez ensuite vous souvenir des règles d’apostrophe pour les homophones. 

5. Espacement

Dans l’univers du design, pensez à l’aspect visuel du contenu. Faites attention aux espaces supplémentaires et ajoutez des espaces cohérents entre les paragraphes pour faciliter la lecture.

Voici quelques erreurs d’espacement courantes à éviter dans la rédaction.

  • Double espacement entre les mots 
  • Ne pas trouver un bon équilibre entre les morceaux de texte et les espaces blancs.
  • Ajouter un espace supplémentaire ou omettre un espace avant/après un mot. 
  • Systèmes CMS bizarres – apprenez à ajouter des balises <p> ou <br> manuellement.

6. La voix passive

Grammarly, Hemingway et même le correcteur orthographique de Word signalent tous la voix passive. La voix active est plus claire et plus directe, et donne généralement lieu à une phrase plus percutante.

Par exemple, « le ballon a rebondi sur lui » est remplacé par « il a fait rebondir le ballon » à la voix active.

Exemples commerciaux :

“Un expert devrait installer le revêtement de sol » – actif

“Le revêtement de sol devrait être posé par un expert” – voix passive

La voix passive n’est pas mauvaise, mais elle peut donner à votre texte un aspect vague et verbeux.  

Cependant, si l’agent – la personne ou la chose qui fait le verbe – est évident ou inconnu, la voix active semble maladroite. Le passif « Les vaccins ont été administrés à l’hôpital » sonne mieux que « ils ont administré des vaccins à l’hôpital« , même s’il s’agit de la voix passive.

Si vous voulez déplacer l’accent, vous pouvez aussi utiliser la voix passive comme ceci :

« Le Coca est bu par les gens » contre « Les gens boivent du Coca » – parce que c’est le Coca qui est important. 

Les pensées et les sentiments sont souvent écrits à la voix passive, car elle est plus neutre. Par exemple, « On pense qu’il est un mauvais écrivain » est plus agréable que « Les gens pensent qu’il est un mauvais écrivain ».

Plus vous écrirez, plus vous saurez quand la voix passive est la plus efficace.

7. Phrases interminables

Phrases qui sonnent bizarrement à l’oral, ou qui ont quelque chose de « bizarre ». Elles résultent souvent de la fusion de phrases sans utiliser la bonne ponctuation. 

Par exemple, « J’ai écrit un blog sur le référencement que j’ai mis des siècles à terminer » doit être retravaillé.

Les phrases interminables peuvent également être le résultat d’une précipitation et d’un manque de relecture de votre texte. 

Veillez à utiliser une virgule ou une conjonction (et/mais/parce que) pour fusionner les phrases, ou les diviser en deux plus courtes. Ou essayez d’utiliser des points-virgules si vous êtes courageux.

Si vous n’êtes pas sûr d’utiliser le bon signe de ponctuation, vérifiez d’abord. 

8. Faits non vérifiés

Essayez de revérifier des faits tels que les dates et les heures, ainsi que l’orthographe correcte des entreprises, des noms et des produits. Tout le monde ne les remarquera pas, mais il est préférable d’être précis.

C’est particulièrement important pour les journalistes ou pour les contenus basés sur des données et destinés aux relations publiques. 

Conseils et liste de contrôle pour la relecture

Nous avons élaboré un guide de nos conseils préférés en matière de relecture et d’édition de contenu.

  • Grammarly
  • Hemingway 
  • Changement de format
  • Lire à voix haute
  • Lire à l’envers
  • Mettez-le en veilleuse
  • Demandez à un ami
  • Utiliser Ctrl + F

Voici quelques méthodes éprouvées pour repérer les fautes de frappe et les erreurs d’écriture. 

Grammarly

Grammarly est une véritable bénédiction, non seulement pour les rédacteurs de contenu, mais aussi pour tous ceux qui ont déjà eu à envoyer un e-mail. Il signale les erreurs grammaticales, les fautes de frappe et des éléments plus subtils comme le manque de clarté et le ton. Vous pouvez même contrôler le caractère informel de vos e-mails.

Mais ne vous fiez jamais à une application pour repérer toutes vos erreurs. L’outil ne remplace pas une bonne compréhension de la grammaire !

C’est un bon moyen d’utiliser son temps pour s’améliorer en tant qu’écrivain. C’est une compétence qui mérite d’être développée.

Hemingway

Je pensais que j’étais un bon rédacteur, puis j’ai fait passer mon texte par l’application Hemingway.

Hemingway donne un score de lisibilité, mettant en évidence les phrases difficiles à lire, les adverbes (booooo) et la voix passive. Il possède également une interface attrayante basée sur les couleurs. 

Vous serez étonné de voir combien de phrases peuvent être divisées, combien de mots sont inutiles et combien vous utilisez de voix passive. C’est mon outil préféré pour créer un contenu plus percutant.

Changez de format

Vous regardez le même contenu toute la journée ? Changez la couleur, la taille ou la police.

Cela peut faire croire à votre cerveau qu’il lit quelque chose pour la première fois !

Lisez à haute voix

C’est un vieux truc, mais prendre un moment pour dire ce que vous écrivez à voix haute aide à repérer :

  • les mots superflus ou manquants
  • les phrases qui n’ont pas de sens
  • les phrases qui n’ont aucun sens

Écrivez comme vos clients parlent et pensent. Ils sont plus susceptibles de comprendre, de vous faire confiance et, finalement, de se convertir. C’est pourquoi un certain ex-président avait l’habitude de tweeter comme un idiot. 

Petite mise en garde : les gens confondent les homophones parce qu’ils ont la même sonorité lorsque vous les dites à haute voix, donc si vous faites souvent cette erreur, n’utilisez pas cette méthode pour les attraper !

Lecture à l’envers

Lisez votre contenu à l’envers, de la dernière à la première phrase – cela vous aidera à vous concentrer sur la vérification des erreurs plutôt que de lire normalement. C’est comme passer du mode créatif au mode analytique.

Vous pouvez même rechercher un seul problème à la fois, par exemple les fautes de frappe, les apostrophes ou la clarté.

Utilisez une règle sur votre écran pour relire le contenu ligne par ligne, si cela vous aide à vous concentrer. Vous n’aurez pas l’air bizarre. Vous aurez l’air d’un rédacteur dévoué qui perfectionne son art. 

Mettez-le à l’abri

Si vous avez le luxe d’avoir un délai flexible, laissez la relecture pour une journée ou deux.

En dormant sur un contenu que vous avez regardé toute la journée, vous aurez une nouvelle paire d’yeux pour le relire. Il se peut que vous le relisiez entièrement et que vous vous rendiez compte que certains passages vous font froid dans le dos. RELISEZ ÉGALEMENT VOS TEXTES LORSQUE VOUS ÊTES LE PLUS ALERTE, C’EST-À-DIRE LE MATIN.

Si vous êtes pressé ou si vous n’avez pas le temps, le truc du changement de couleur/taille/police peut vous aider.

Demandez à un ami

Le fait de pouvoir échanger avec un « copain correcteur » peut vraiment vous aider à combler vos lacunes en matière de rédaction. Il peut vous faire remarquer que vous couvrez trop, que vous utilisez constamment un mot ou une expression ou que vous utilisez un signe de ponctuation de manière incorrecte. 

Il est effrayant de s’entendre juger, mais c’est le seul moyen de devenir un meilleur rédacteur.

Utilisez Ctrl + F

Vous savez que vous faites toujours la même faute de frappe ou de grammaire ? Faites une vérification rapide en appuyant sur Ctrl + F. Vous pouvez également utiliser la fonction Rechercher et remplacer pour gagner du temps en les corrigeant. 

Et lorsque vous avez terminé la relecture, maintenez les touches Ctrl + H enfoncées pour rechercher deux espaces et les remplacer par un seul. Vous serez surpris du nombre d’espaces supplémentaires qui s’y glissent.

Conseils de relecture supplémentaires pour les spécialistes du référencement

SEO est l’acronyme de Search Engine Optimisation, c’est-à-dire l’optimisation du classement de votre site sur Google. 

En tant que référenceur, voici quelques conseils de rédaction supplémentaires que j’ai trouvés utiles. Lorsque vous rédigez du contenu à partir de zéro, ou que vous fusionnez et optimisez un texte existant, n’oubliez pas :

  • Vous écrivez d’abord pour une personne, pas pour un algorithme – le contenu doit être bien lu.
  • Les mots-clés DOIVENT être naturels, faites très attention lorsque vous ajoutez des « mentions exactes ».
  • Lorsque vous optimisez, ne supprimez pas par inadvertance des mots/phrases essentiels.
  • N’oubliez pas les informations dont vous avez besoin pour être mieux classé que vos concurrents.
  • Rédigez une brève introduction/un résumé, des titres clairs, des listes et des graphiques. 
  • Les petits morceaux de phrases fonctionnent mieux sur les téléphones portables, évitez donc les paragraphes trop longs.
  • Des appels à l’action forts et clairs, par exemple :  » RECEVEZ NOTRE GUIDE DE RÉDACTION « .

« 

Donec sollicitudin molestie malesuada. Vestibulum ac diam sit amet quam vehicula

Cras ultricies ligula sed magna dictum porta. Curabitur arcu erat, accumsan id imperdiet et, porttitor at sem. Vivamus magna justo, lacinia eget consectetur sed, convallis at tellus. Donec sollicitudin molestie malesuada. Mauris blandit aliquet elit, eget tincidunt nibh pulvinar a. Pellentesque in ipsum id orci porta dapibus. Vivamus suscipit tortor eget felis porttitor volutpat. Vestibulum ac diam sit ame

Divi Meetup 2019, San Francisco

Related Articles

L’importance de la création de liens pour le référencement en 2022

Ce guide devrait persuader les non-croyants du link building de son efficacité dans une stratégie de référencement. Lors de l'examen des stratégies de référencement, nous remarquons que le link building est souvent considéré comme un " dernier recours " ou n'est...

Guide pour débutants sur les enchères PPC

Après deux mois d'enfermement, vous avez frappé un mur. Vous avez regardé toutes les séries Netflix, fait six fois du gâteau à la banane et lu plus de livres qu'un être humain sain d'esprit. Et maintenant ? Je suis heureux que vous me posiez la question, car c'est le...

Comment préparer votre entreprise à une récession ?

La pandémie de coronavirus est toujours en cours et on ne sait toujours pas quand la vie normale pourra reprendre. Ces dernières semaines ont été difficiles pour nous tous, et beaucoup d'entre nous se sont rendus sur Internet pour chercher du soutien et des conseils...

Stay Up to Date With The Latest News & Updates

Access Premium Content

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque

Join Our Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque

Follow Us

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque